0

Comment jouer du saxophone soprano

Rate this post


Saxophone soprano

Le plus souvent, il n’est pas facile de maîtriser le jeu du saxophone soprano. En effet, débutant ou joueur expérimenté, ne semblent pas toujours connaître le fonctionnement des anches et des ligatures. Ils ne savent donc pas comment varier le ton du saxophone soprano. Découvrez dans cet article comment jouer du saxophone soprano.

Utiliser les anches et les ligatures pour varier les tonalités

 Les anches et les ligatures – une clé pour varier les tonalités

1. Le placement de l’anche

Aligner la pointe de l’anche sur l’embouchure a un effet prononcé sur deux aspects : la qualité du son (sombre, clair) et la rapidité de la réponse. Par ailleurs, si l’embouchure du saxophone soprano présente des défauts cela peut limiter vos possibilités. En effet, il ne vous restera plus qu’une seule option imprévisible. Celle-ci fonctionnera même si le placement est erroné. Vous devez donc veiller à ce que cette embouchure soit équilibrée en particulier avec la table.

Lorsque la table et le parement sont correctement alignés, la moindre variation dans le placement des anches affinera le son produit. L’éloignement de la pointe de l’anche de la table permet donc de renforcer efficacement l’anche. Ce qui assombrira le ton dans une certaine mesure et influencera la réponse. Notez qu’il s’agit là de légers changements effectués dans le placement des roseaux.

Par contre en rapprochant l’anche de la table et en éloignant la pointe de l’embouchure, cela diminuera la force de l’anche. Le saxophone soprano alors produira un son plus clair et la réponse sera également plus rapide.

L’autre aspect affecté par le changement de position de l’anche est le rapport entre l’anche et la courbe de dressage. Vous pouvez alors rencontrer un problème si la pression de vos lèvres sur l’embouchure est trop faible. L’anche pourrait s’éteindre dans un cas pareil. Vous devez donc tenir compte de cela au cas où cette erreur se glisserait dans votre jeu.

  Cliquez ici pour recevoir votre cours gratuit sur le saxophone

2. Le placement de la ligature sur le saxophone soprano

Peu importe le type de ligature que vous employez, son placement sur l’embouchure et sur l’anche a un impact subtil sur le son et la réponse. Cet impact est pratiquement le même que celui de l’anche mentionné précédemment. En revanche, avec la ligature, les changements sont encore plus subtils. Chacun de ces changements étant influencé par l’endroit précis ou l’anche quitte la table plate, à l’écart de la courbe de dressage.

Par ailleurs, il est également possible d’affecter l’endroit où l’anche rencontre la courbe de dressage. Pour ce faire, servez-vous de la pression de votre lèvre inférieure ou du placement de la ligature. Vous pourrez ainsi atténuer le ton en forçant sur l’anche pour qu’il rencontre la table. En libérant l’anche autant que possible pour la vibration, vous éclaircirez le son.

En effet, en ajoutant davantage de la partie épaisse de l’anche, le son s’assombrira. Ce faisant, la résistance créée contribuera à ralentir un peu la réponse.

En revanche, en plaçant la ligature près de l’extrémité de la pointe, vous mettez hors jeu la partie épaisse de l’anche. La partie plus fine sera alors libre de vibrer. Ainsi, la tonalité s’éclaircira et la réponse viendra plus rapidement. Toutefois, ce ne sera peut-être que la partie grave qui se manifestera.

3. Régler le son d’un saxophone soprano

Pour régler le son d’un saxophone soprano vous pouvez faire les deux choses suivantes :

  • Changer la marque et la coupe du roseau utilisé
  • Tester le changement du placement des anches.

Les embouchures moins coûteuses ayant de mauvais revêtements et des tables qui ne sont pas plates affecteront votre réglage. En effet, ces saxophones ne prendront en compte qu’un seul roseau et un seul placement. C’est un moyen efficace de détecter si vous avez un problème avec votre saxophone soprano.

De même, si l’embout buccal a un dysfonctionnement, cela se remarquera par le fait que vous ayez besoin de faire rentrer une plus grande partie dans votre bouche. Par contre, une bonne pièce jouera avec un certain nombre d’approche pour le placement de l’embouchure. Idem pour le placement des roseaux et le placement de la ligature.

Comment souffler de l’air dans un saxophone soprano ?

 Comment souffler de l’air dans un saxophone soprano 

Les musiciens s’intéressent très peu de savoir comment souffler de l’air lorsqu’ils jouent du saxophone soprano. Ce n’est pas facile à expliquer, bien qu’en pratique cela soit plus accessible. En vous y intéressant vraiment, vous serez plus à même de créer un son unique.

Pour ce faire, testez les éléments ci-après par vous-même :

1. Jauger sa façon actuelle de jouer

Pour apprendre à souffler de l’air dans un saxophone soprano, vous devez premièrement évaluer comment vous jouez présentement. Aussi, commencez par jouer comme vous l’avez fait jusqu’à présent, de la façon qui jusque là vous avait semblé correcte. Ensuite, prenez le temps d’écouter attentivement la qualité du son pendant que vous jouez lentement jusqu’au milieu du klaxon. Une fois cela fait, vous allez changer la taille de l’embout buccal que vous prenez dans votre bouche.

2. Faire varier le placement de sa bouche sur l’embout buccal 

Pour ce faire, essayez de rapprocher la tige de l’embout buccal avec vos dents supérieures et la lèvre inférieure. Ce n’est pas bien compliqué, mais c’est très utile. En effet, vous sentirez immédiatement que cette nouvelle position impose des exigences différentes à votre embouchure. Jouez de nouveau au milieu du klaxon et écoutez le son. Comparez-le au son précédent (celui du point 1). Notez le changement du ton qui s’est effectué.

Ensuite, changez votre connexion à l’embout buccal avec vos dents supérieures. Centrez normalement le bec de l’embout buccal sur vos deux dents de devant. Puis, essayez de favoriser l’une ou l’autre dent, éventuellement en utilisant une seule dent. Jouez de cette façon en faisant varier les positions de l’embout. Remarquez une fois encore les changements opérés dans le son produit par le saxophone soprano.

Ces changements aussi infimes soient-ils ont un effet significatif sur la qualité du son produit. Cela affectera également votre capacité à varier la complexité tonale de votre son d’une nouvelle façon.

3. S’inspirer des jeux de certains sopranos

Vous avez peut être déjà remarqué que certains sopranos jouent avec le klaxon qui sort sur le côté de leur bouche. Cela indique qu’ils se servent du côté de leurs dents supérieures. Vous pouvez essayer cette technique et noter le changement qui se produit.

L’importance d’ajuster le support de la colonne d’air

La plupart des personnes qui jouent du saxophone soprano sont des doublures sur cet instrument. Autrement dit, il ne s’agit pas de leur saxophone principal. En fait, ce sont soit des ténors, des altoistes ou des saxophonistes barytons qui doublent au soprano. Ce fait soulève une question importante qui est : comment souffler l’air dans un saxophone soprano.

1. Insuffler de l’air dans un saxophone soprano n’est pas une simple question de bon sens

Insuffler de l’air dans un saxophone soprano ne se limite pas à pianoter sur la colonne d’air, en reculant un peu et en soufflant plus aisément. Bien entendu, chacun de ces détails peut fonctionner et fonctionne généralement. Par contre, ces instructions ne sont pas communes à tous les types de saxophone. En effet, il est tellement plus facile de souffler sur un soprano que la plupart des joueurs commettent l’erreur de croire qu’il suffit d’ajuster le flux d’air dans la cavité buccale ou dans la gorge. Cela, parce que c’est relativement facile de le faire.

2. Procéder à un réglage en profondeur de la colonne

Pour régler la colonne d’air de votre saxophone soprano, vous devez le faire plus profondément, à partir du diagramme. Vous remarquerez alors deux choses :

  • Une amélioration du son sur l’ensemble de la corne
  • L’intonation se stabilise également.

Ce qui représente un très bon résultat. Bien sûr cela va demander un effort supplémentaire. L’extrémité supérieure rétrécit généralement tandis que l’extrémité inférieure devient un peu plus faible. Toutefois, cela ne dure que l’espace d’une minute. Ensuite, elles reviennent rapidement et avec plus de complexité tonale, plus de chaleur et de profondeur. Puis, l’intonation se stabilise.

3. Éviter les mauvaises habitudes

La technique précédente n’est pas compliquée à utiliser pour un saxophoniste qui a quelques années de pratique. Par contre, lorsqu’il s’agit de jouer sur du saxophone soprano, les mauvaises habitudes s’installent parce qu’il réagit facilement et rapidement aux commandes. Il est donc naturel de croire que c’est un instrument plus facile à jouer.

Pourtant, le fait que la colonne soit plus étroite doit vous pousser à ajuster la force avec laquelle vous soufflez profondément dans votre poitrine. Cela vous permettra de contrôler la colonne et de générer le souffle à partir du diaphragme. En jouant sur un air de ballade, vous pouvez obtenir cet effet. Ensuite, augmentez progressivement le son et le volume, tout en gardant la source du souffle au fond de la poitrine. La récompense de cette technique subtile est grande et très importante pour le jeu du saxophone soprano.

Intonation sur le saxophone soprano

 Intonation sur le saxophone soprano

Beaucoup de joueurs font des affirmations sur les problèmes d’intonation « inhérents » au saxophone soprano. Ils déclarent qu’il est bien plus difficile à maîtriser que le saxophone alto, ténor ou baryton. Cependant, cette affirmation sur la soprano est totalement erronée.

1. Qu’est-ce qui rend l’intonation sur le soprano complexe ?

La plupart des joueurs ont une expérience beaucoup plus problématique avec le saxophone soprano qu’avec les autres instruments. Aussi, ils concluent en disant que c’est le soprano qui est en faute. Il est vrai que de prime abord, le soprano peut sembler plus difficile à jouer à cause de son embouchure. En effet, les dimensions réelles d’une embouchure soprano typique sont un désastre. Par contre, elle ne diffère pas tellement du bec des autres saxophones (alto, ténor, baryton). Toutefois sur le soprano, de petites variations ont d’énormes conséquences sur la performance (intonation) du joueur.

2. La solution pour contourner ce problème

Le plus souvent, le problème de l’intonation se produit en particulier avec la G2, A2 et Bb 2. Elles sont généralement plus aiguës que de norme. En déterminant où cela se produit dans la chambre, vous pouvez à l’aide d’un réglage minutieux obtenir un meilleur son. De plus, il existe un autre ajustement infime à faire pour obtenir une intonation parfaite. En effet, parfois, le problème ne se situe pas dans la chambre, mais plutôt dans le parement. De même, avec une embouchure correcte, vous améliorerez le son de façon perceptible. Pour ce faire, vous pouvez opter pour un bec en bois, c’est d’ailleurs le plus utilisé par les joueurs professionnels.

Parlons franchement des saxophones sopranos courbés

Le son se propage différemment selon que l’environnement est conique droit ou conique courbé. C’est une réalité acoustique.

1. Qu’est-ce que cela signifie pour un joueur ?

Utiliser un saxophone soprano courbé affecte le jeu du joueur. La raison est toute simple. En effet, la cavité buccale du joueur, la chambre de l’embout buccal et la chambre interne du klaxon forment un environnement acoustique. Aussi, en modifiant une partie ou en effectuant un changement aussi infime soit-il, vous pouvez affecter le son à un degré ou à un autre. Si vous changez les cornes, vous remarquerez la différence. C’est également le cas si vous changez l’embouchure ou le joueur.

Cependant, le changement subtil introduit par le virage ou la courbe est insidieux, peut-être, parce qu’il est subtil. Il faut être habitué à jouer des saxophones sopranos et suffisamment de bons becs de soprano pour être en mesure d’identifier ces changements.

2. Comment contourner ce problème ?

Les saxophones sopranos courbés exigent généralement des modifications à l’embouchure. Cela est nécessaire si vous voulez jouer uniformément et pleinement. Il existe à cet effet des becs spécialement conçus pour corriger ce problème. Ce sont des becs avec des aspects de chambre. Sachez aussi que le degré précis de « courbure » ou de « courbe » compte pour beaucoup. Un très petit changement d’angle peut avoir et a un effet dramatique sur la façon dont une onde sonore se propage.

Quel est le défaut courant qui rend difficile la maîtrise du  saxophone soprano 

 Maîtriser le  saxophone soprano 

Plusieurs personnes tiennent ce discours selon lequel il est difficile de jouer du saxophone soprano. Ce qui est complètement faux. C’est un mythe et certaines personnes le croient.

1. L’embout est le problème

Ce qui explique la mauvaise qualité du son de votre saxophone soprano est la qualité du matériel. Généralement, c’est l’embout qui est en cause. En effet, la plupart des embouts sont fabriqués et commercialisés sans aucun test préalable. Aussi leurs formes et leur beauté ne sont pas un gage de qualité. En somme c’est là que se trouve la source du mythe sur la difficulté de jouer du saxophone soprano. Vous devez donc essayer de trouver un bec soprano bien fait et équilibré.

Lors de la fabrication d’un bec de saxophone soprano, la précision requise est beaucoup plus grande que celle d’un bec d’alto ou de ténor. Toutefois, cela ne signifie pas que les becs d’alto et de ténors sont plus améliorés. C’est juste que la marge d’erreur et les tolérances de fabrication sont beaucoup plus grandes. De ce fait, il est beaucoup plus difficile de « rater » ces pièces. Les fabricants commettent également des erreurs dans la fabrication des autres pièces d’alto et de ténor. Cependant, ils sont généralement facile à contourner. En revanche, sur un soprano, ce n’est pas toujours aussi simple. Les problèmes causés par une mauvaise embouchure de soprano peuvent être nombreux et ils sont tous très exaspérants pour le joueur.

 Cliquez ici pour recevoir votre cours gratuit sur le saxophone

2. Une embouchure de saxophone soprano bien équilibrée

Sachez que les pièces d’un saxophone soprano peuvent être rééquilibrées. Jouer un soprano ayant un embout équilibré peut changer votre expérience de jeu sur saxophone. L’impact le plus notable du fait de jouer sur un embout bien équilibré est l’amélioration de l’intonation. Or, il se trouve que l’intonation est l’élément le plus important pour la qualité du jeu. C’est d’ailleurs elle qui est responsable du mythe selon lequel il n’est pas facile de jouer sur un saxophone soprano.

En définitive savoir jouer du saxophone soprano dépend non seulement de votre technique, mais du matériel utilisé. Notez que les techniques partagées ici n’ont pas pour but de vous apprendre une façon facile de jouer du saxophone soprano. En effet, elles servent plutôt à vous amener à découvrir comment avoir la maîtrise sur votre ton. En pratiquant ces exercices, vous améliorerez votre jeu et vous augmenterez votre choix et votre expression. Vous découvrirez que vous avez la possibilité d’assombrir ou d’éclaircir votre son. Pour finir, vous serez plus libre dans votre jeu. Libre d’ajouter des partiels à votre son ou de les atténuer.

Pour aller plus loin, je vous propose de suivre cette vidéo : Cours de saxophone : 3 conseils pour améliorer son oreille au saxophone.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
facebooktwittergoogle plus


Laisser un commentaire